Drope

7 juin 2021

Présente toi en quelques mots pour ceux qui ne te connaissent pas ?
Mon nom d’artiste Drope mon vrai nom PEDRO Corentin, j’ai 24 ans, je suis né en Suisse à l’origine où j’y ai passé ma petite enfance. Je vis aujourd’hui à Lyon et je travaille dans la communication et le graphisme, je mène cette deuxième activité depuis 2 ans, celle de l’illustration.
Mon travail : @ohmydrope sur insta, Drope sur Facebook

Quel est ton parcours artistique ?
J’arrive sur Lyon en 2012, notamment pour mes études. Mes études n’ont rien à voir avec l’art mais je dessine depuis toujours et je me passionne toujours autant pour le dessin aujourd’hui. Je commence à m’intéresser au comics strip de milieu Underground, je commence à travailler dans les locaux d’Arbitraire à Lyon en 2015 où je fais principalement du comics strip, à humour noir. À partir de 2016 je fais d’autre type d’illustration en recherchant de nouvelles couleurs et effets. Je travaille principalement avec des groupes de musique qui souhaitent illustrer.
Je recherche toujours de nouveaux rendus et de nouvelles techniques, cette collaboration avec l’Atelier Coton est représentative des nouveaux projets qui me donne envie de persévérer dans mon art.

Des artistes et des sources d’inspiration qui influencent ton style ?
Mes influences sont un peu cartoonesque, pour commencer les vieux Disney, Sully’s Symphony mais aussi Oswald the Lucky Rabbit où bien même les débuts de Mickey.
Après ça d’autre artiste comme Jessie Jacobs ou bien Antoine Marchalo en France m’on aider dans la recherche d’une palette de couleur qui soit pâle et varier sur chaque dessin. 

Je suis toujours à l’affût de nouvelles expos, ma dernière en BD était celle d’Hugo Pratt, le créateur de Colto Maltez. Et dans un humour plus noir et très varié en formes et représentation le Groupe de dessinateur Glory Owl m’a toujours fait rire et donner envie de m’exprimer !

 D’autres influences : Alexgamsujenkins, Arbitraire, Les Requins Marteau, Crumb, Moebius, Felix the Cat et plein d’autre…

Est-ce qu’il y a une technique, un support que tu préfères ?
Je fais un peu plus de numérique à présent, mais j’aime toujours autant le papier et le rendu. Mes tirages se font sur du papier Aquarelle assez épais, le rendu est parfait, cela reste très proche de mon dessin et des couleurs que je sélectionne et, cela donne une texture au dessin que j’apprécie énormément.

Quelques mots sur l’illustration de cette collab’ avec Atelier Coton ?
Le cœur revient souvent dans mes dessins, il est comme une entité à part entière avec ses propres émotions. Nous étions proche de la Saint Valentin lorsque Atelier Coton m’a proposé cette collab’, donc je pense que que cela a certainement influencé mon idée ! Heart Less « Sans Cœur », c’est ce que le personnage écrit en sortant du sac, assommé par son cœur tout cela avec un air très cartoon déluré !

Des projets à venir ?
J’essaie d’en apprendre plus sur l’animation aujourd’hui. Mes futurs projets seront orientés un peu plus BD et animation. Mais je réaliserais toujours des illustrations un peu barrées !

Ton endroit préféré à Lyon ?
Mon endroit préféré c’est le Vieux Lyon, déjà parce que j’y ai vécu pas mal de temps et parce que contrairement à pas mal de monde, je n’aime pas les quartiers calmes ! J’aime entendre les chants des personnes qui passent une bonne soirée, le bruit des marchés et la fête, bref l’animation, et ce quartier est, de loin, le plus vivant que je connaisse !

Le son que tu écoutes en boucle en ce moment ?
J’écoutes de tout, mais en ce moment même pendant que je vous écris, j’écoute Dirty Old Town de The Pogues 😉 Le son est essentiel pour travailler !

Quelque chose à ajouter ?
L’essentiel c’est de prendre du plaisir, et je remercie ma communauté et les partenaires que je croise sur ma route car ils me permettent de persévérer ! Un grand merci à toute ma communauté sur Insta et Facebook et à Atelier Coton pour leur travail !

Nos dernières actualités

Des conseils, explications, derniers projets… tout ce qu’il se passe au sein de la famille Atelier Coton !